Nettoyage des planchers et des fonds grillagés.

19/03/2016 21:22

L'une des premières interventions de l'apiculteur en début de saison, hormis la surveillance des provisions, est de nettoyer les planchers de ses ruches. En effet, la colonie a, au cours de l'hiver, diminuer fortement le nettoyage de la ruche pour se concentrer exclusivement au maintien de la température intérieure. Le plancher est donc jonché de cadavres, de débris voire de déjections d'une musaraigne, d'une souris ou d'une chenille de fausse-teigne. Sur les bords, des moisissures se sont développées. Un logis propre en début de saison est donc profitable à nos avettes.  

 

Il faut se munir :

d'un plancher propre et désinfecté soit à l'eau de javel soit au chalumeau après avoir gratté tous les petites concrétions de cire ou de propolis, d'un grattoir, d'une brosse dure, d'une brosse métallique, d'un chiffon propre ou d'une éponge, d'un seau d'eau de javel et d'un chalumeau .

Voilà comment je procède:

1. Je pose mon plancher propre à côté de la ruche à nettoyer.

2. Je donne deux petits coups de fumée à l'entrée de la ruche.

3. Je décolle le plancher et je soulève le corps de la ruche pour le poser sur le plancher propre.

4. Je retire le plancher sale que je vais nettoyer à l'arrière du rucher.

En retirant les fonds des planchers grillagés, il est intéressant de faire une lecture de celui-ci avant nettoyage.


Fond "propre", déchets intercadres bien marqués et nombreux : la  colonie semble bien structurée et forte.

Vu le volume de déchets, elle a beaucoup consommé pendant l'hiver. Les provisions sont à surveiller.

 

Fond un peu "brouillon", présence de crottes, cadavres d'abeilles gignotés, cette colonie a reçu la visite d'un rongeur qui l'a sans doute dérangée pendant l'hiver. Il faudra regarder cette colonie de plus près lors de la visite de printemps.          

5. Je nettoie le fond à la brosse et l'eau de javel concentrée à 2,6%, soit 9°chlorométrique (cf note fin d'article) puis je l'essuie avec un chiffon propre ou une éponge.

6. Je passe à la flamme le plancher ainsi que la grille métallique anti-varroa. (Il est possible aussi de le frotter à la brosse et à l'eau de javel) et je finis de le gratter à la brosse métallique.

7. Je passe à la ruche suivante à qui je vais mettre le plancher nouvellement nettoyé.         (Il est bien évident que pour procéder ainsi, il faut que les ruches soient de même sorte, de même taille, de même conception et... en bon état !)

Quelques règles sanitaires de base :

Il faut une hygiène irréprochable et soigner parfaitement la désinfection des planchers car si une colonie est malade, il ne faut pas transmettre sa maladie à sa voisine suite à une désinfection bâclée.

 Avant de commencer le travail, je "marque" par une branche ou un petit caillou les colonies qui ne semblent pas présenter le même dynamisme que les autres.

Il ne faut pas s'inquiéter outre-mesure car certaines colonies se "réveillent" plus lentement ou plus tardivement ...

Je nettoie et je visite toujours les colonies qui présentent le moins d'activité extérieure en dernier.

En cas de maladie, j'évite ainsi de "balader" les bactéries aux ruches visitées après !

Je dispose de deux lève-cadres. L'un trempe dans un seau  dans lequel j'ai versé un peu d'eau de javel avec un tout petit peu de produit vaisselle biodégradable durant 10 minutes. Pendant ce temps, j'utilise l'autre. 

Quand je change de ruche, j'intervertis les lève-cadres. Il ne faut pas oublier d'ajouter régulièrement de l'eau de javel dans le seau et de bien se frotter les mains ou les gants à chaque changement de ruche.

Pour les personnes que l'eau de javel rebute, il est possible de désinfecter le lève-cadre (pas les mains) pendant 30 secondes minimum au chalumeau... (Dans ce cas le problème des mains reste entier à moins d'utiliser une pince lève-cadre).

Les déchets récupérés sur les fonds doivent être enterrés. il ne faut pas les laisser à porter des abeilles.

  

NB : 

Il faut noter que dans le cahier des charges de l'apiculture biologique, l'utilisation de soude caustique ou d'eau de javel est proscrite pour la désinfection du corps de ruche.

Eau de Javel: Bouteilles prêtes à l'emploi 2,6% de chlore actif ou 9° chlorométrique                                                                                                                Berlingot de 250 ml à 9,6% de chlore actif ou 36° chlorométrique auquel il faut ajouter 750 ml d'eau froide.

Bon nettoyage...

Gilles

  

 

 

 

 

 

 

 

                 

Animations Hivernales:

Calendrier définitif   :
   
 

Cours pratiques saison 2018:

Fin des cours estivaux
 

Inscriptions 2018/2019:

Bulletin d'inscription:
Cliquez sur l'image:
 

Déclaration de Rucher(s):

 Règlementation en Apiculture 2018:

 

Prix Nature et Découverte Au festival international du film animalier de Ménigoute en 2008

Réalisateur : Daniel Auclair –  Production  :  La Salamandre (CH)

 


 

La lettre Bee Api de Claudette Raynal

Apithérapie et Médecine Traditionnelle Chinoise.

Rhume, maux de gorge, toux, bronchite, grippe et gastro...

on se soigne ici

Cours sur varroa Destructor de geoffroy

Contacts

Barbe de biodiversité

 
      

Résultat de recherche d'images pour

Pesticides, il n'y a pas que les abeilles qui souffrent.

Comment récupérer un essaim logé derrière un volet ?

 

Ruches troncs et  abeilles noires.

Une émission de France Culture au cours de laquelle Yves Elie, président de l'association "L'arbre aux abeilles" nous parle de ruches troncs et d'abeilles noires.

Pour écouter l'émission cliquez sur l'image.

Rien ne vaut une bonne protection...

Avantages adhérents...

Du rififi dans le sanitaire...

 

 

 

 

 

 

 

Contact

Rucher Ecole du Chablais rucherecoleduchablais@gmail.com