Visites de printemps

10/04/2016 20:52
Les visites de  Printemps en plaine (vers 400 m) donnent des résultats surprenants car malgré le froid, les ruches de production sont déjà sur 5 à 6 cadres de couvain pour moi qui hiverne sur 8 cadres avec 2 partitions isolées; c'est la 2° année que j'hiverne tous les ruchers sur partitions isolées ( 2 cotés et 1 couvre cadre en isobulle doublé) et comme je suis un anxieux, je donne quand même un pain de candi au cas où ... mais surprise, qui n'en est plus vraiment une car l'année dernière c'était pareil, , en ouvrant les ruches, je découvre que le candi a entièrement disparu, mais quasiment toutes les provisions données en fin d'été dernier sont (presque) intactes! les ruches sont lourdes et la dynamique des colonies est extraordinaire  et il faut déjà mettre les hausses, les abeilles ayant attaquées les constructions dans les emballages de candi retournés. Par ailleurs, pas une place pour mettre une cire à construire et il me faut enlever une des deux partitions isolées pour la trouver.
 
Bref, je ne peux qu'encourager tout le monde à utiliser les partitions isolées , les avantages sont multiples:
-(très) grosse économie de nourrissement , je dirai du simple au double.
- candi devenant probablement inutile
-Dynamique de la colonie impressionnante dans la mesure où les vieilles abeilles ne se sont pas usées à transformer le sirop en chaleur et elles sont donc bien présentes pour assurer la transmission de génération au moment des premiers fruitiers.
- Très beaux cadres de couvain y compris sur les cadres contigus aux partitions isolantes, ce qui est bien la preuve des qualités réfléchissantes  de ces produits, puisque la reine, profitant de la chaleur ambiante,  va  pondre jusqu'au dernier cadre de rive.
 
 Sinon, j'ai quelques pertes comme tout le monde , une moyenne de l'ordre de 15 %  cette année,(20 % sur les colonies anciennes et 5% sur les reines de l'année 2015),  et cela est  bien , car en constatant que les ruches vides sont pleines de miel, je me dis que avec de telles conditions de confort, nous avions affaire à des colonies faibles qui se sont heurtées au principe de  sélection  naturelle et cela m'arrange bien de ne pas avoir à faire le tri moi même  (rien de plus pénible que de soigner des colonies qui ne produisent rien). les pertes de cet ordre ne sont donc pas un problème, il suffit de prévoir 20% d'essaims en plus pour les compenser! Mais pensez y dès le mois de Mai  en dégraissant les colonies de production , en Aout , c'est trop tard.
 
 Bonnes visites à toutes et tous.
 
Paul
 
NB de Gilles :
 
Profitant de la fin de la bise en cette fin d'après-midi, j'ai, moi aussi, fait une rapide visite sur quelques colonies à 950 m d'altitude :
J'ai trouvé des colonies très fortes (trop pour ce début de saison) et très actives. Colonies hivernées pour la grande majorité avec des partitions isolées. Par contre, le niveau des provisions n'est pas optimal.
Sans doute est-ce dû à la consommation importante nécessaire pour chauffer les 6 à 7 cadres de couvain alors que les températures extérieures étaient fraîches voire froides cette semaine.. 
Les colonies n'ont pas pu profiter pleinement des saules (pluie + froid + neige, trois jours après le début de leur floraison) et ce matin, le thermomètre est encore descendu en dessous de 0° C. 
Situation tendue en montagne qu'il va falloir gérer: températures encore très fraîches la nuit et en début de journée, provisions en chute libre, début d'apport de nectar (les pruniers démarrent), colonies très fortes, couvain abondant et encore trop tôt pour mettre les hausses... Un vrai casse-tête...
 
Gilles
 

Animations Hivernales:

Calendrier définitif   :
   
 

Cours pratiques saison 2018:

Fin des cours estivaux
 

Inscriptions 2018/2019:

Bulletin d'inscription:
Cliquez sur l'image:
 

Déclaration de Rucher(s):

 Règlementation en Apiculture 2018:

 

Prix Nature et Découverte Au festival international du film animalier de Ménigoute en 2008

Réalisateur : Daniel Auclair –  Production  :  La Salamandre (CH)

 


 

La lettre Bee Api de Claudette Raynal

Apithérapie et Médecine Traditionnelle Chinoise.

Rhume, maux de gorge, toux, bronchite, grippe et gastro...

on se soigne ici

Cours sur varroa Destructor de geoffroy

Contacts

Barbe de biodiversité

 
      

Résultat de recherche d'images pour

Pesticides, il n'y a pas que les abeilles qui souffrent.

Comment récupérer un essaim logé derrière un volet ?

 

Ruches troncs et  abeilles noires.

Une émission de France Culture au cours de laquelle Yves Elie, président de l'association "L'arbre aux abeilles" nous parle de ruches troncs et d'abeilles noires.

Pour écouter l'émission cliquez sur l'image.

Rien ne vaut une bonne protection...

Avantages adhérents...

Du rififi dans le sanitaire...

 

 

 

 

 

 

 

Contact

Rucher Ecole du Chablais rucherecoleduchablais@gmail.com